alain-b-NB-09-16 copy.jpg

Animapersona presente les creations d’alain bezançon, entrepreneur et auteur FRanco-canadien.

Le voleur de larmes, 10 ans après

Lacrimatoire en verre soufflé. Design original du projet Emotein.

Lacrimatoire en verre soufflé. Design original du projet Emotein.

Écrit et publié gratuitement sur les plateformes numériques il y a 10 ans, Le Voleur de larmes est une nouvelle d’anticipation ayant pour thème central la disparition des émotions. Le texte faisait partie du projet Emotein, une oeuvre multidisciplinaire incluant de nombreuses créations originales (vidéo, photos, musique, design, interviews). 

10 ans après sa parution, cette autopublication expérimentale déclinée sous forme de livres numériques et de livres audio en français et en anglais, a fait l’objet de nombreuses critiques littéraires, de milliers d’évaluations de lecteurs et d’environ 500,000 téléchargements.

Longtemps classé parmi les "best sellers" gratuits, Le voleur de larmes a été propulsé par la vague numérique alimentée par l’universalisation de l’accès à l'Internet haute vitesse via des objets nomades intelligents.    

Ces dix dernières années ont vu l’explosion de la création et de la consommation de contenus via les plateformes de streaming et les média sociaux. 

L'ensemble du paysage de la production et de la diffusion de contenus a été complètement transformé. Les nouveaux géants des contenus sont désormais des écosystèmes technologiques globalisés. Les contenus, quelles que soient leurs formes (livres, musique, photos, vidéo, films, jeux, apps, textos) sont devenus des produits de base destinés à attirer et à fidéliser les consommateurs dans ces écosystèmes. Au-delà des revenus publicitaires générés sur ces plateformes, il s’agit essentiellement d’engranger la plus grande masse possible de données sur les habitudes de consommation des utilisateurs voir sur les utilisateurs eux-mêmes afin d’alimenter les systèmes d’intelligence artificielle qui eux-mêmes produiront les algorithmes prédictifs indispensables à la personnalisation de masse des expériences de consommation futures. 

A l’heure de l'hyperchoix de contenus pour une audience dont l’attention est hyperfragmentée, les écrans sont des capteurs d’attention omniprésents jusqu'à devenir des extensions incontournables de la vie connectée 24/7/365.

L’univers futuriste du voleur de larmes semble encore lointain. La robotique, les nanotechnologies, les villes vertes, les cités états, la fin de la monnaie, et bien heureusement les conflits nucléaires ne sont encore que des potentialités en devenir. 

Mais qu’en est-il de notre capacité à nous émouvoir ? A-t-elle évolué au cours des dix dernières années ? 

L’accès en quasi-temps réel à tous les événements de la planète sollicite-t-il davantage notre compassion ou la peur de l’autre ? 

La communication permanente via les réseaux sociaux enrichit-elle les liens d’amitié ou contribue-t-elle au sentiment de solitude et d’isolement ? 

Le visionnement de milliers d’images chaque jour développe-t-il notre sensibilité artistique ou bride-t-il notre imagination ? 

La consommation massive de fictions et de télé-réalités nous permet-elle de vivre par procuration des émotions que nous serions devenus incapables de vivre dans la réalité physique ? 

Libre à chacun d’entre nous d’apporter des réponses à ces questions selon sa propre expérience et de faire de la technologie un moyen de libération ou d’aliénation.  

Confrontés à la Maladie du Siècle qui entraîne la perte de la capacité de vivre des émotions, les protagonistes du Voleur de larmes luttent pour conserver leur humanité à n’importe quel prix.

Avons-nous conscience de notre propre humanité dans sa singulière unicité ? 

Saurons-nous la préserver et la valoriser dans notre course effrénée à la "modernité" ?

Rendez-vous dans dix ans ! 

Téléchargez gratuitement le livre numérique sur Apple Books et Google Play

Ecoutez le livre audio sur Apple iTunes

Vers l'epace infini